Vers les Marches de l’Ouest…

Le magister palatii1 s’affaire à la gestion du palais… il faut dire que ce haut dignitaire a beaucoup de choses à régler. Étant l’intendant du roi dans ces terres d’Austrasie, ce fonctionnaires s’occupe non seulement de la gestion des affaires domestiques du palais, des intendants responsables de l’exploitation du domaine royale et officie en temps que représentant du roi au près de l’aristocratie régionale. S’il n’est qu’un simple serviteur du roi, il n’en est pas moins influent et puissant et il n’est pas rare qu’avec un peu d’habileté, jouant de ses pouvoirs et profitant de son influence, celui-ci devienne le plus grand rival de son maître.

Mais lorsque son fils ayant hérité de sa charge obtient également la responsabilité du palais de Neustrie, celui-ci devient de facto le vrai dirigeant de la Francie. Depuis, le fils et petit-fils de ce dernier ont poursuivi l’œuvre de leur aïeul et lorsqu’à Noël de l’an 800 Carolus Magnus se fait couronner par le pape Léon III, c’est à la tête d’un nouvel empire d’Occident.

Un territoire d’une tels importance ne peut être gérer de la même manière et la structure du Royaumes Franc doit être revue afin de se protéger de ses ennemis extérieurs. Charlemagne réorganise alors son empire en créant à ses limites des Marches, sous la responsabilité d’un Marquis en charge de l’autorité civile et militaire sur ce territoire.

Au sud, une Marche d’Espagne protège l’empire des Musulmans. À l’est, la Marche Bretonne et au nord la Marche Danoise pour retenir les vikings. À l’est la Marche des Avars autrement appelée Ostarrīchi !

Ces grands territoires sont de belles opportunités pour les seigneurs ambitieux. Les marquis y ont un pouvoir sans limite, les combats leur apportent la gloire et leur conquête de nombreuses richesses. Mais les Marches sont également une façon facile d’éloigner un seigneurs qui ferait de l’ombre à l’empereur. Eloigné de la cours, ils risquent leurs vies dans ces zones dangereuses où les combats pour maintenir l’ordre ou repousser l’ennemi païen sont réguliers…

Les campagnes « West Marches » (Marche de l’ouest) n’auront donc pas inventer grand chose. Dans l’Histoire, ces territoires aux limites de l’empire étaient déjà de zone d’aventures, pleines de danger, d’opportunités. Des lieux d’où résonnaient dans tout l’empire les mythes et légendes de ces valeureux partis dans ces contrées lointaine. En répondant à l’appel d’Acritarche, c’est avec curiosité que je me lance donc dans la découverte de ce style très particulier de campagnes, popularisées par Ben Robbins en 2007 (Lien: Ars ludi) dont vous trouverez une traduction de Samuel G sur le blog de Mathieu B (Lien: C’est pas du Jeu De Rôle ( si! )).

1Extrait de Wikipédia:
Pépin II de Herstal
, dit Pépin d’Héristal, Pépin le Gros ou encore Pépin le Jeune[1] (né vers 645 – mort le 16 décembre 714 à Jupille-sur-Meuse), est maire du palais d’Austrasie. Il est le fils d’Ansegisel (lui-même fils d’Arnoul de Metz), et de Begge d’Andenne, fille de Pépin Ier Le Vieux.

Qui aurait dit que dès le VIIe siècle, un fonctionnaire liégeois puissent outrepasser ses fonctions, conduisant ainsi sa descendance à la tête d’un empire qui durera pendant près de 1000 ans !

Crédit illustration: MapForge – Vandel

Bonnes résolutions

Puisque nous sommes toujours en janvier et qu’il est encore temps de parler des bonnes résolutions, je voulais détailler les grandes lignes du système de résolution de mon jeu, titré temporairement Chroniques Saxonnes en référence donc à la série The Last Kingdom et des romans dont elle est issue: Les Histoires saxonnes (titre original The Saxon Stories ou Saxon Tales et Saxon Chronicles aux États-Unis) écrit par Bernard Cornwell.

Comme je vous l’expliquais dans Jetons les Bases, le système tournera sur le principe de la table de résolution de Rève de Dragon. Voici donc comment cela fonctionne, ce que je garderai et une première ébauche de ce que je compte modifier, ajuster, compléter au système développer par Denis Gerfaud.

Tableau de résolution

Pour faire simple, la table de résolution de RdD, permet de déterminer un pourcentage de chance de réussie en croisant la valeur d’une caractéristique avec celle d’une compétence, éventuellement modifiée par une difficulté (bonus ou malus).

Hormis le plaisir particulier que j’ai toujours eu de manipuler ce fameux D100, plusieurs options offertent par le système donnent une dimension supplémentaire par rapport au système Basic classique. Je pense ici à la gestion de la difficulté, le choix de la combinaison Caractéristique/Compétence et enfin la prise de risque pour obtenir un effet supplémentaire…

Le choix de la combinaison Caractéristique/Compétence tout d’abord, permet de donner de la couleur aux actions et/ou de séquencer la résolution d’une situation donnée. Par exemple, un personnage pourrait faire un jet en Médecine en utilisant Intellect afin de diagnostiquer une blessure et ensuite réaliser un second jet avec Dextérité pour réduire la fracture. La réussite (ou l’échec) du jet de diagnostique venant influencer favorablement (ou pas) le second jet. De même dans un groupe, on pourrait imaginer qu’un des personnages réalisé le plan d’une machine (avec Intellect/Orfèvrerie) alors que la réalisation soit laissée à un personnage plus habile de ces mains, la qualité du plan venant aider (ou pas) le technicien…

Un second point, que nous avions pris comme acquis est aussi la possibilité offerte au joueur d’augmenter la difficulté de son jet pour obtenir des effets supplémentaires. Notons par exemple le jet d’attaque en force imposant un malus supplémentaires mais offrant en contrepartie un bonus lors de l’évaluation des dégâts. Dans notre pratique, nous utilisions aussi l’attaque en finesse. Sur une réussite, c’est la difficulté du jet de parade de l’adversaire qui était augmentée d’autant.

L’une des grandes critiques sont évoquée d’un système à compétence, tels que Basic par exemple, c’est le fameux jet en TOC échoué qui ne permet donc pas de trouvé l’indice qui conduira à la suite du scénario… à moins d’autorisé de nouveaux jets jusqu’a une réussite… Cet exemple caricaturale est la pierre d’achoppement des militants du jeu « à conséquences » par opposition du jeu « à compétences »

Selon moi, le Système RdD donne une première réponse à cela en qualifiant les réussites ou les échèques sur une échelle allant de « Réussite Particulière » à un « Échèque Total », en passant par la « Réussite significative » et l' »Échèque Particulier ». Cette approche permet de qualifier un jet en 6 types de résultats, pas si loin finalement des résultats que donnerait un jet dans FU.

Voilà donc les grands principes que je compte bien garder.

Si le coeur du système est donc assez claire dans mon esprit, il y a bien des choses que je voudrais changer ou simplifier. Citons notamment le nombre de caractéristiques ou encore adapter la liste des compétences à afinq que celles-ci colle mieux à l’ambiance du jeu et surtout simplifier création de perso qui exige des joueurs d’avoir fait une année de « Spéciale Math »…

Enfin, je pense aussi introduire des mécanismes permettants de gérer le groupe de PJ comme une faction cherchant à faire sa place parmis d’autre. C’est ici que les choses sont les moins claires et le moins développées pour l’instant. L’idée est d’avoir dans ces mécanismes, tant les outils de gestion du domaine/fief de la faction que l’interaction de celle-ci avec les autres. J’aime aussi l’idée propre au jeu Forged in the Dark, avec leurs découpages en phase de préparation /planification, de temps mort et d’action qui introduit selon moi un rythme et un découpage typique d’une serie TV que je voudrai donner aux partie des Chroniques Saxonnes.

La Fille du Seigneur de l’Hiver.

Le printemps approche et nul signe de redoux ne se fait sentir dans la province d’Arsheim. Les frimas de l’hiver continuent et rien n’annonce le retour de la belle saison tant espéré par les habitants de cette douce contrée. Pire, ce qui n’était au départ qu’une simple curiosité climatique est en train de devenir une source d’angoisse alors que s’amenuisent les maigres réserves constituées pour la froide saison. Mais l’espoir n’est pas mort : selon les sages, une offense aurait été faite au Seigneur de l’Hiver, une ancienne divinité locale…

Voici donc ma première proposition de partie/campagne 2021. J’ai ressorti mes vieux Casus Belli… Alors quand je dis vieux Casus, ne suis pas remonté à ma collection de la première époque, des années ’80… Ceux-là sont rester en sécurité dans mon coffre-fort… Mais bien au n°1 de la quatrième époque de Casus, sortie il y a tout presque 10 ans en novembre/décembre 2011.

Initialement écrit pour découvrir les règles de Chroniques Oubliées, ce n’est pas avec ce système que je vous propose de jouer mais avec Coeurs Vaillants (Collection Chibi, par Le Grumph). L’ambiance y sera plutôt Low Fantasy. Si vous voulez incarner un personnage qui n’est pas humain… préparer vos arguments !

Je recherche donc à constituer un groupe de 3-5 joueuses/joueurs réguliers à un rythme d’une partie tous les quinze jours. Je n’exclu pas de jouer en table semi-ouverte si « le quorum » est trop difficile à obtenir.

  • Objectifs:
    • S’amuser ensemble
    • Tester Coeurs Vaillants
    • Jouer en campagne sur base régulière (cf. modalités ci-dessous)
    • …ceux que la tablée semblera bon d’ajouter…
  • Ton / Ambiance:
    • Low Fantasy (a définir ensemble ce que cela implique…)
    • Les perso sont de bonnes personnes, valereuses et pleins de bonnes intentions… des héros en devenir!
    • …ici aussi la liste sera allongée/complétée lors de la session 0…
  • Pre-requis, modalités:
    • Bien sûr… ne pas connaitre (avoir lu ou avoir joué) la campagne…
    • Adhérer aux objectifs pré-cités et être d’accord avec le ton et l’ambiance définis.
    • Session 0 – Création des Perso ensemble… définition du contexte collaboratif et dépendant du timing… lancement de la partie ! Date a fixer à priori la semaine du 18 janvier (+1d3 semaines*)
    • Sessions suivantes : 1 partie toute les 2 semaines, un jour fixe (si possible) du lundi au jeudi – ±20h30 – Max 23h30. (à préciser ensemble).
    • Roll20 + Discord pour le son ! (Liens en MP aux élus…)
    • Inscription via l’Auberge Virtuel
    • le + serait d’avoir un CR après chaque soirée. Ton et format au choix, par un volontaire ou en collaboratif… Le CR sera partagé via mon blog.
  • Tous ceci est bien entendu adaptable et sera discuté ensemble…

Note de dernière minute…

* M’étant engagé sur une Campagne West Marches – FotF entre-temps, le démarrage de cette campagnes sera décalée de une à deux semaines (max trois… sorry !